Nuit debout ou nuit débile ?

3 juillet 2016 Clovis Deforme 0

C’est vers Bastille, sa colonne phallique, ses bars de merde et sa faune d’abrutis, que ma recherche continuelle de sexe, particulièrement exacerbée en ce printemps, conduisit mes pas. J’avais entendu parler d’une soirée dans une colocation d’étudiantes en arts, lettres, langues; bref, des matières fortement féminisées, tout à fait ce dont j’avais besoin. J’avais beaucoup hésité sur la tenue à adopter: les chaleurs printanières m’encourageaient à choisir un costume en lin beige surmonté d’un panama, lorsque je me souvins qu’il s’agissait d’une soirée à Bastille, qui plus est avec des E.G.A.F.P.P. (Etudiants de Gauche A Fort Potentiel de Plouquerie).