Un colloque contre nos collocs

Samedi 9 avril se tenait le colloque annuel de l’institut Iliade, le thème était « face à l’assaut migratoire le réveil européen ». Ce sujet semble coller parfaitement aux travaux de cet institut qui s’est donné pour mission le réveil de la conscience européenne et la transmission du patrimoine de ce continent au plus grand nombre face aux assauts répétés contre notre identité portés par l’arrivée massive d’immigrés africains.

Cet événement fut un franc succès, un millier de personnes se sont pressés à la maison de la chimie dès le matin. Il était ainsi possible de profiter de l’intervention pleine de pédagogie de Bernard Lugan sur ce qu’il appelle « l’entonnoir lybien » ou de la mise au point sur l’idéologie Big Other par François Bousquet de la revue Éléments. L’Europe étant au centre du projet Iliade il se devait de prendre une envergure continentale, ce fut chose faite grâce à la très appréciée intervention de Tatjana Festerling porte parole du mouvement PEGIDA ainsi que par la diffusion d’un entretien avec le responsable du mouvement italien Casapound.

Cette journée bien remplie nous permit aussi d’assister à une table ronde mettant les jeunes à l’honneur et démontrant que, malgré la doxa antiraciste, être jeune  ce n’est pas forcément acquiescer sans mot dire à la doctrine multiculturaliste. Il revenait à Jean Yves le Gallou de clôturer ce symposium, ce qu’il fit non sans ajouter sa touche aux propositions de la journée en explicitant son choix de préférence de civilisation face à la préférence nationale.

Pour conclure : un colloque qui donne à réfléchir et qui aura aussi permis aux profanes de découvrir bon nombre de médias, revues, associations défendant notre identité allant de livr’arbitre à la Nouvelle Revue d’Histoire en passant par Éléments grâce à des stands idéalement situés entre l’hémicycle et la buvette. Vivement le prochain !

Frédéric Gawlowski

A propos de Hector Burnouf 63 Articles
Comte des cigales. Lit Queneau dans sa baignoire

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire