Une perspective d’emploi étudiant lucratif: le social justice consulting

De nombreux étudiants nous écrivent pour louer la qualité de nos publications, et nous les en remercions. D’autres, nombreux également, prennent leur plume (ou plutôt leur clavier), assez maladroitement, pour solliciter auprès de la Camisole des conseils quant à la vie étudiante: comment s’en sortir quand on est pauvre, quels « jobs » sont compatibles avec un emploi du temps de licence, ceci cela… Ce n’est pas que la chose nous...

lire la suite

La guerre de Tromelin n’aura pas lieu

Voici un brouillon égaré par un étudiant à la galerie Richelieu et que nous avons décidé de publier tel quel. Soucieux d’éviter le consensus, y compris chez ceux qui ne sont pas consensuels, l’auteur nous explique pourquoi il se fout cordialement de la souveraineté maritime française, comme d’ailleurs de beaucoup d’autres choses… La fièvre monte en ce début d’année. On touche aux sacro-saintes frontières,...

lire la suite

Jacqueline

Il y a ceux qui ont des choses à dire et qui se taisent. Il y a aussi celles qui n’ont rien à dire mais qui l’ouvrent quand même. On pourrait faire un catalogue de ces bestioles nuisibles, à la manière des revues de jardinage qui listent les caractéristiques des parasites s’attaquant aux plantes. J’en prendrai un, assez cocasse : l’éternelle quinquagénaire à nichons tombant sous une polaire informe, ancienne travailleuse sociale dont...

lire la suite

Je Maintiendrai !

C’était un samedi, jour de lessive pour moi. Mon linge dans un sac de sport, je traversais la place Maubert où s’était tenu le matin même le marché du quartier; la glace des poissonniers déversée dans le caniveau répandait une puissante odeur de marée qui me rappelait une ex. J’entrai dans un lavomatic, démarrai le cycle du lave-linge, puis m’assis sur une chaise, sortis un bouquin et allumai un cigarillo. Que n’avais-je pas fait là?...

lire la suite

Les youtubeurs nous entubent…

Beaucoup d’étudiantes et d’étudiants semblent manifester un (mauvais) goût certain pour l’humour des « youtubeurs », ces jeunes gens qui monologuent face à leur web-cam sur des problèmes du quotidien en faisant des blagues poussives, pour ne pas dire vaseuses et imbéciles, et qui paient des armées de cliqueurs asiatiques pour faire monter le nombre de « likes » sur leurs vidéos et ainsi être rétribués par Youtube. Ayant un train de...

lire la suite

Voyage au bout de l’ennui

Les vacances de Clovis Deforme, où il est question de canicule, de Gaston Dominici, du Sud, du métro et d’une baignoire. Il faisait chaud depuis quelques jours et, tel Bardamu dans son épisode camerounais du Voyage au bout de la nuit, je supporte assez mal la chaleur. Aussi mes nerfs, déjà mis à rude épreuve par mon « job » d’été consistant à servir des clients imbéciles et pénibles, lâchèrent-ils lorsque le thermomètre dépassa les...

lire la suite