Disparition de Zygmunt Bauman

Le début de l’année 2017 aura vu la disparition de Zygmunt Bauman, éminent sociologue dont l’influence a pu être considérable dans les milieux anti-libéraux.

Bauman, né en 1925 dans une famille juive de Pologne, a commencé sa carrière universitaire dans le moule marxiste. Il enseigne plusieurs années à l’Université de Varsovie, avant de devoir s’exiler en 1968, victime à la fois de la politique antisémite initiée par Gomulka ainsi que de ses prises de positions critiques vis-à- vie de la Pologne communiste. Il s’installe en Angleterre et poursuit sa carrière à l’Université de Leeds.

Il est principalement connu pour ses travaux d’analyse critique de la modernité, qu’il juge totalitaire dans la mesure où elle a consisté, comme pour Foucault, en un accroissement constant des outils de surveillance et de contrition des Etats sur les populations, mais surtout pour sa description de la post-modernité, où il voit triompher l’anthropologie portée par le capitalisme (voir à ce sujet les développements sur le concept de « Forme-Capital » de Gérard Granel), qui contrairement à la modernité, voit le triomphe de l’individu, de ses désirs et intérêts sur les Etats et collectivités. C’est dans ce contexte qu’il développe son concept phare de « société liquide », où rien n’a vraiment de forme avec des atomes sans liens entre eux, où tout est en mouvement au gré de vent, des ondes, et où règnent le transitoire, l’éphémère, l’échangeable, tant dans les rapports sociaux (amour, amitié, profession,…) que dans les identités . A ce titre, il a pu susciter, en France, 1 2 l’intérêt de courants et penseurs variés, tels que Cédric Biagini pour les libertaires anti-modernes , ou Alain de Benoist, qui le cite beaucoup dans ses travaux des 3 années 2000 . 4

Saluons donc la mémoire d’un des principaux intellectuels de la seconde moitié du XXème siècle, dont les travaux ont pu servir de support à la réflexion d’auteurs de tout bord, qui travaillent à resolidifier les sociétés occidentales, à leur redonner une forme.

Arthur Fournier-Dupont

1 BAUMAN Zygmunt, L’Amour liquide, De la fragilité des liens entre les hommes. Editions du 1 Rouergue, 2004.

2 BAUMAN Zygmunt, Identité, L’Herne, 2010. (recueil d’entretiens sur le thème de l’identité). 2 BIAGINI Cédric, art.

3 « Zygmunt Bauman » in Radicalité. 20 penseurs vraiment critiques (dir. 3 Cédric Biagini, Guillaume Carnino et Patrick Marcolini), L’Echappée, 2013.

4 On songe notamment à: BENOIST Alain de, Nous et les autres. Problématique de l’identité. 4 Krisis, 2007.

Auteur: Clovis Deforme

Né à la fin du XXème siècle. A rejoint la Camisole en 2015. Elu à l'Académie française en 2058.

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *